French English

galeries - Roumanie / Satu Mare, Transylvanie

Nicolae Ceausescu, leader communiste de 1966 jusqu'aux événements de décembre 1989 ou il fut renversé, puis exécuté, avait mis en place des lois pour favoriser l'augmentation de la population roumaine.

Le résultat de cette politique est non seulement le doublement du taux de natalité, mais on relève également une forte augmentation de la mortalité infantile, des grossesses non-désirées, d'orphelins et du nombre d’enfants handicapés, que l'Etat accueille dans ses institutions. De même, bon nombre de familles Roumaines se trouvant dans des situations d'extrême pauvreté, se trouvent également contraintes d'abandonner leurs enfants dans ces établissements.

C'est ainsi qu'en 1989, à la chute de Ceausescu, plus de 100'000 enfants vivant dans d'horribles conditions ont été découverts dans toutes ces institutions mises en place sous le régime Ceausescu.

Durant mon dernier séjour en Roumanie, j'ai passé plusieurs semaines au sein de la famille “Pop” qui exploite une petite ferme. J'ai partagé leur vie de famille, participant aux travaux des champs, et me suis occupée des 4 enfants handicapés avec lesquels, des liens très forts se sont tissés au fur et à mesure du temps passé. Ce fut pour moi le voyage le plus éprouvant moralement et physiquement, tant les conditions de vie de cette famille sont dures, comme c'est le cas pour beaucoup d'entre elles dans ce pays. Malgré leurs faibles revenus, Yoan et Daniela ont toujours refusé cette fatalité de placer leurs enfants handicapés dans des institutions d'État.

Daniela l'ainée, Tsou-tsou, Nicou et Miraela, leurs quatre enfants ont ainsi grandi dans un contexte familial certes précaire, mais combien plus épanouissant, soutenus et aidés par différentes associations œuvrant sur place.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Powered by Phoca Gallery